CAN 2019. Chronique du vendredi 19 juillet

C’est le grand jour !

C’est le grand jour ! La finale de la 32e édition de la Coupe d’Afrique des Nations débutera ce vendredi 19 juillet à 19 heures temps universel au Stade international du Caire. Les Algériens sont confiants, mais les Sénégalais ont soif de revanche, après leur match perdu face aux Fennecs en phase de poule de la compétition. Le match est très attendu dans les deux pays, mais aussi par leurs diasporas installées en hexagone. La chronique de la CAN 2019, c’est avec Abraham BAYILI.

La finale de la CAN 2019, entre l’Algérie et le Sénégal, s’annonce superbe ce vendredi soir, entre deux grands noms de football africain. Les Fennecs sont invaincus dans la compétition tandis que les Lions de la Teranga ont essuyé un seul revers en début de tournoi lors de la phase de poules face à son adversaire du jour, l’Algérie.

« Il n’y a pas de crainte, de phobie, c’est trop, on reste dans le cadre du football, a toutefois expliqué avant le match le sélectionneur sénégalais Aliou CISSE, qui espère apporter la première Coupe d’Afrique de l’histoire à son pays. Nous avons juste connu un faux-pas face à l’Algérie et cette défaite nous a permis de nous remobiliser ». Son homologue algérien Djamel BELMADI a lui aussi relativisé l’importance de cette précédente rencontre en indiquant  que je cite : « Le match de groupe et celui-là sont totalement différents. Le premier match n’était pas décisif alors que là c’est une finale. (…) Nous sommes prêts à 200% physiquement ». Fin de citation.

Ce vendredi, lors de la finale de la CAN 2019, le Sénégal tentera donc de l’emporter pour prendre sa revanche sur l’Algérie, qui l’avait battu il y a quelques semaines pendant les phases de poules de la compétition. Mais le sélectionneur sénégalais, Aliou CISSE, a lui aussi une revanche toute particulière à prendre. Cette dernière remonte à 2002. Le coach, qui jouait alors dans son équipe nationale, avait raté le dernier penalty lors de la séance de tirs au but, en finale de la CAN.

Qui de Algérie ou du Sénégal ? Les Fennecs, qui possèdent la meilleure attaque de cette compétition avec 12 buts marqués, partent favoris pour décrocher leur 2e titre après celui de 1990.

Si les Lions de la Teranga n’ont été battus qu’une seule fois lors de la CAN 2019, en phase de poule, cette défaite risque de peser lourd ce soir lors du match puisque les Sénégalais avaient en effet perdu face aux Algériens ! L’heure de la revanche a-t-elle sonné ? Pour l’instant, c’est la mobilisation au niveau des deux délégations. De part et d’autre les supporteurs se préparent pour suivre la finale

Le Sénégal n’a jamais remporté cette Coupe d’Afrique des nations puisque, en 2002, il s’était incliné face au Cameroun lors de la cruelle séance des tirs au but (0-0, 3-2 aux tab).

Face à l’Algérie ce vendredi, les hommes d’Aliou CISSE ont donc l’occasion d’entrer dans l’histoire du foot sénégalais par la grande porte.

Qui succédera donc au palmarès des lions indomptables du Cameroun, sacrés en 2017. La certitude, c’est que l’on connait déjà le programme des éliminatoires de la CAN 2021.

Le tirage au sort a été effectué au Caire, en marge de l’Assemblée générale de la CAF (la Confédération africaine de football), qui a notamment décidé mercredi que les finales de la Ligue des champions et de la Coupe de la Confédération ne se joueront plus sur deux matches aller-retour mais sur un seul match en terrain neutre.

Pour les éliminatoires de la CAN 2021, les 52 sélections nationales visant une place dans les 24 participantes connaissent désormais leur destinée.

Reparties en 12 groupes de 4 équipes, elles s’affronteront durant 6 journées. Les deux premiers de chaque poule seront qualifiés pour les phases finales de la CAN  2021.  La prochaine édition, la  33e du genre se tiendra si possible au Cameroun. La sélection camerounaise qui vient de viré son sélectionneur le Néerlandais Clarence SEEDORF est qualifié d’office mais prendra part tout de même aux qualifications.

Au préalable, les 8 sélections les moins classées (sauf la Somalie et l’Erythrée qui ne se sont pas engagés pour ces qualifications) devront en découdre lors d’une double confrontation aller-retour pour gagner leur place en phase de groupe. Ce tour préliminaire aura lieu entre le 7 et 15 octobre 2019. La première journée de la phase de groupe se tiendra ensuite à partir du 11 novembre 2019 et la dernière journée entre le 9 et 17 novembre 2020.

A ce propos les Etalons du Burkina Faso absent de la 32e édition tenteront de se qualifier au sein du groupe B où sont logé l’Ouganda, le Malawi et le vainqueur du match Soudan du Sud Seychelles. Un groupe a priori à la portée du onze national, mais avec les Etalons il faudrait toujours être prudent !

Abraham BAYILI

source. www.monpulsar.com

Facebook Comments