Altitude Nahouri 2018: la course à la succession du Togolais Kombaté Moipah est prévue pour le 23 juin

           La 10e édition du semi -marathon « Altitude Nahouri » aura lieu le 23 juin 2018 à Pô, localité située à 150 kilomètres de Ouagadougou.  L’information a été donnée par les organisateurs le mercredi 23 mai dernier au cours d’une conférence de presse.  Pour l’édition de 2018, la cagnotte passe de 500 000 F CFA à 1 million de franc CFA pour le vainqueur.

 

au centre le promoteur, Ouézen Luois OULON

Plus haut plus vite, le slogan de altitude Nahouri est désormais une réalité  au regard du parcourt et de l’engouement des athlètes  autour  de l’épreuve de la montée du Pic après un semi marathon de 21 kilomètres. Ce n’est  donc pas par hasard que plus de 400 athlètes sont attendus au Burkina Faso à l’occasion de la 10e édition. Ces sportifs annoncés viendront en plus du Burkina Faso, du Maroc, du Kenya, de l’Ethiopie, de la Palestine, du Bénin, du Ghana, du Togo, etc.  Pour un évènement une telle envergure, les organisateurs ont décidé d’offrir une couverture assurantielle à tous les participants. Ce volet a été convié à la maison SAHAM Assurance prise comme l’assureur officiel de Altitude Nahouri 2018. pour l’animateur principal de la conférence, le promoteur Ouézen Louis OULON, « Les inscriptions pour cette 10e édition ont débuté ». Elles peuvent se faire par  voie électronique en envoyant son engagement à l’adresse altitudenahouri@gmail.com ou par SMS aux 79 04 34 34/64 11 09 09.  Les athlètes burkinabè qui le désirent peuvent également se rendre au siège de la RTB/Radio ou au siège de la Fédération burkinabè d’athlétisme  ou encore à la Radio Savane FM ou enfin à la radio Goulu à Pô. La course à la succession du Togolais Kombate Moipah est ainsi lancée.

 

le pic du Nahouri

Pour joindre l’utile à l’agréable, les organisateurs mettront au pied du pic, un village olympique à la disposition du public. Pour occuper des stands dans ce village, il faudra débourser  20 000 F CFA par jour pour 48 heures.

Abraham Bayili

 

 

 

 

Facebook Comments