TNT, Et la redevance dans tout ça ?

La rencontre du 10 aout 2017, a permis au comité de pilotage de la mise en œuvre de la TNT de rassurer l’opinion sur le cout de la redevance. Elle se fera en fonction des zones de couverture.

Sur le cout de la redevance, le comité de pilotage devra se retrouver d’ici à septembre 2017 pour s’accorder les violons. Cette rencontre devra permettre d’arrêter les prix que les différents acteurs devront payer en fonction des cinq zones prévues par la TNT. Il s’agit notamment de la catégorie A qui couvre Ouagadougou et sa banlieue, la catégorie B pour Bobo Dioulasso et les localités environnantes, la catégorie C qui couvre d’autres capitales économiques régionales, la catégorie D qui couvre notamment Dori, Fada N’Gourma, et les zones qui ont des problèmes en termes d’accessibilité et de marché économique. Et selon le ministre de la communication, les coûts de la redevance seront différenciés en fonction des couvertures. A cet effet, la SBT a défini cinq types de couvertures. Il est question d’une couverture nationale (ce sont les éditeurs de services qui vont couvrir l’ensemble du territoire) et 4 autres couvertures spécifiques aux régions. « Nous avons la possibilité d’avoir, en plus de la région de Ouagadougou, 12 autres têtes de réseaux (…), 12 régions qui sont interdépendantes les unes des autres, mais qui sont également connectées au niveau national » a expliqué Remis Fulgance Dandjinou. Puis de préciser qu’il ne s’agit pas de différencier les coûts selon les opérateurs, mais uniquement selon les zones de couverture. Ainsi, dit-il : « Tous les opérateurs, en l’occurrence la RTB et les autres opérateurs privés, seront traités sur un pied d’égalité au titre des redevances. Il faut travailler à ce que les niveaux économiques permettent aux entreprises de pouvoir tenir le coût qu’ils devront payer » a-t-il conclu.

Odette DIAO

Facebook Comments