Cinéma burkinabè : Le réalisateur Adama Traoré n’est plus

C’est un communiqué signé ministre de la Culture qui annonce la triste nouvelle: le décès du réalisateur burkinabè Adama Traoré le 9 août 2017 à Ouagadougou. Né le 25 décembre 1956, Adama Traoré a formé plus d’un réalisateur à la télévision nationale du Burkina où il a passé un bon bout de temps.

Dans sa filmographie, on note entre autres : la série «Le secret de Goama» (2007), le film «L’épopée des mossé» (1997) et les documentaires «Histoire du chemin de fer Abidjan-Niamey» (1988) et «Carte postale de la ville de Ouagadougou» (1998).

Le cinéaste Adama Traoré a formé plusieurs  réalisateurs à la Télévision nationale du Burkina où il a passé une bonne partie de sa carrière professionnelle. Il fut, entre autres, directeur des programmes de la télévision nationale en 1987, directeur de production de « Zama Publicité » en 1996, réalisateur à la télévision nationale en 2008, à la direction du cinéma et directeur de production de « Tourama Films Production ».

« Il a laissé un savoir-faire à la télé, un savoir-faire sur le plan administratif dans le service de programme. Il a contribué beaucoup à faire fonctionner le service et la télévision», soutient Souleymane Ouédraogo, actuel directeur de l’institut supérieur de l’image et du son (ISIS) et ex collègue de travail du défunt à la télévision nationale.

Ses collaborateurs, amis, collègues et famille garderont en mémoire le souvenir d’un homme sympathique, rigoureux dans son travail, sentimental et très reconnaissant. Balima Rasmané, un de ses comédiens  dans « L’épopée des Mossi », s’en souvient encore. « J’ai vu qu’il était vraiment de rigueur quand il travaille, quand on tournait ».

Pour les hommes de cinéma, sa mort est une grande perte pour le cinéma, pour les réalisateurs et pour la culture en général. « C’est regrettable, il était à un âge où il devrait donner parce que quand on atteint la soixantaine, c’est le moment de transmettre beaucoup de choses », dit Missa Hébié, cinéaste burkinabè.

Toujours actif malgré la maladie, son dernier projet de série télévisuelle « Ambiance sociale » pour  lequel, il séjournait à Bobo-Dioulasso pour le tournage n’a pu aboutir. « N’eut été la maladie, son projet allait voir le jour. C’est moi qui poursuivais son dossier à travers  sa structure de production, Tourama films production parce que lui était plus à Bobo et moi à Ouaga. Malheureusement,  on n’a pas pu commencer », explique Pascal Didier Ouédraogo, ami et ex-collègue du défunt.

Adama Traoré a été porté à sa dernière demeure ce jeudi 10 août 2017 au cimetière de Goughin. Il laisse derrière lui 4 enfants et veuves. Il aura marqué son temps par ses œuvres et ses actions. L’artiste est mort, vive l’artiste.

Abraham Bayili

Facebook Comments