Plateaux off de la SNC 2016, Les nuits chaudes de la biennale à Accart-ville

DSC_5673Avant de se déplacer au quartier Belle ville de Bobo-Dioulasso, le dernier plateau off du secteur 10  s’est déroulé dans la nuit du lundi 28 mars 2016 au plateau omnisport de Yéguéré. Une quinzaine de vedettes de la chanson moderne et traditionnelle ont rivalisé de talents permettant dans une ambiance entrecoupée de message de sensibilisation du Comité national de lutte contre la piraterie des œuvres littéraires et artistiques (CNLPOLA).

C’est à cire que le sommeil a quitté les quartiers environnants du plateau omnisports de Yegueré. Pour le dernier plateau off, ils étaient nombreux, jeunes et vieux à faire le déplacement sur ce terrain sablonneux, rappelant les chaleureux bals poussière au clair de lune au village. Rien que le plateau artistique incitait à ce voyage musical. En effet, parmi les 14 troupes au programme de cette nuit, on comptait des groupes musicaux de référence qui ont fait les beaux jours de la biennale. Sont de ceux-ci, la troupe « Yafiè » de Bérégadougou et ses célèbres trembleuses dont on retiendra leur première place en 2009 au Festival international « Triangle du Balafon » à Sikasso, au Mali. Dans cette nuit aux couleurs de la région des Cascades, la troupe Kabaco de Banfora, classé 2e sur 19 troupes au GPNAL  à l’édition 2012 dans la catégorie musique traditionnelle instrumentale, a soulevé les foules. Cette dernière troupe a ouvert le programme de la soirée devant un public qui en redemandait. Avant de céder la place aux trembleuses de Bérégadougou. Au rythme des virtuoses balafonnistes, et avec les mouvements parfaitement coordonnés de leurs corps, les trembleuses Turka ont fait rêver voire fantasmé la junte masculine le temps d’une prestation. Certains n’ont pas hésité à prendre d’assaut l’aire de la manifestation pour accompagner les artistes. C’est ce moment d’intense communion  entre le public et les groupes musicaux que des partenaires de la SNC ont choisi pour faire passer leur message. Le Comité national de lutte contre la piraterie des œuvre littéraires et artistiques(CNLPOLA) a saisi l’occasion pour faire vivre au public les spots radiodiffusés qu’il a réalisé pour sensibiliser le grand public sur les méfaits de la piraterie des œuvres sur le monde du show biz et sur les artistes eux-mêmes. Pour s’assurer que le message du CNLPOLA est  passé, un jeu de questions-réponses a été organisé séance tenante. Ce qui a permis à deux filles perspicaces de remporter des cadeaux pour avoir prouver leur connaissance du comité en charge de la lutte contre la piraterie.  Apres Yeguéré, les nuits chaudes des plateaux offs se déportent à Belleville pour faire vivre la même ferveur festive à une autre partie de la ville de Sya.

Kanama TIEGNA

Facebook Comments