GPNAL en pool adulte 10 troupes en compétition

Dix troupes en pool adulte étaient face au jury chargé d’apprécier leur prestation au Grand prix national des Arts et de la Littérature (GPNAL). Venues de provinces différentes, les troupes présentes sur scène, à la Maison de la culture Monseigneur Anselme Titianma Sanon de Bobo-Dioulasso, ont compéti dans la nuit du 26 mars 2016 dans les catégories chœur populaire, slam, danse traditionnelle, musique traditionnelle instrumentale, chorégraphie.

_MKS7067Pour cette première nuit du GPNAL, le public n’a pas marchandé son déplacement à la Maison de la culture Monseigneur Anselme Titianma Sanon de Bobo-Dioulasso. Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba et plusieurs membres du gouvernement ont été témoins de cette première nuit du GPNAL qui a connu la participation de dix troupes venues de provinces différentes. L’orchestre de l’université de  Koudougou a ouvert la série des passages sur scène. Il a émerveillé le public par sa prestation. Et toutes les troupes qui étaient au programme ce samedi 26 mars 2016, ont fait une prestation de taille. Le niveau élevé des troupes n’est pas passé inaperçu pour Tahirou Barry, ministre en charge de la Culture, des Arts et du Tourisme. En effet, pour le ministre Barry, le GPNAL du 26 mars a été « un très beau spectacle en slam, en chœur populaire, en danse traditionnelle, en musique traditionnelle instrumentale… En terme de qualité, je pense que c’est une très grande évolution et je pense que ça va se poursuivre avec les autres prestations. Franchement, ce que nous venons de voir ce soir est très encourageant et il faut travailler à faire de sorte que les autres composantes de la manifestation puissent être dans la même dynamique pour que la SNC puisse continuer de jouer son rôle de revalorisation de notre patrimoine culturel ». Pour cette soirée, le slam, assuré par Ulrich Kambiré et Nathalie Compaoré, a beaucoup retenu l’attention du public. Notons que c’est la première fois que cette rubrique est prise en compte à la SNC. Seko de Sya, qui a clos ce beau spectacle pour emprunter les termes du ministre de la Culture, a fait une peinture de certains maux (ségrégation raciale, la stigmatisation …) qui minent le monde. Depuis ce samedi  26 mars 2016, les différents groupes admis au GPNAL donnent le meilleur d’eux-mêmes, pour être champions dans leur discipline et leur catégorie.

Souro DAO

Facebook Comments