Cyclisme : Les Étalons intraitables en terre ivoirienne

La 26ème édition du tour de la Côte d’Ivoire, s’est achevée ce samedi 14 septembre 2019. Le maillot jaune reste la propriété du jeune Paul Daumont du Burkina Faso. Et la dernière étape à été remporté par son compatriote Mathias Sorgho.

La 7ème et dernière étape s’est disputée dans les artères de la ville d’Agboville. Pour les 99 km, le Burkinabè Mathias Sorgho a traversé le premier la ligne d’arrivée en 2h42’43’’, avec une vitesse moyenne de 36,505 km/h. Il est suivie de Abou Sanogo et de Bassirou Konaté, tout deux de la Côte d’Ivoire.

Le jeune Paul Daumont a été le plus rapide sur les 616,8 km de distance totale sur les sept(7) étapes. Il l’a fait en 15h47’45’’, pour une vitesse moyenne de 39,048 km/h. Son dauphin n’est autre que son compatriote Mathias Sorgho avec un écart de six(6) secondes. Le podium est complété par Artuce Tel la du Cameroun, avec un écart de 25 secondes.

Pour le Commandant Bruno Yasnemanègré Sawadogo, président de la Fédération Burkinabè de Cyclisme, sa joie est grande, du fait que c’est pour la première fois que le Burkina remporte ce tour. Il ajoute qu’il est surtout ‘’ content pour Paul Daumont qui remporte sa 1ere compétition internationale après que ses coéquipiers U23 l’aient déjà fait ‘’. Il s’agit  KONE Souleymanne au Mali et de Bachirou  Nikiema en Guinée.

Au classement par équipe, la première place échoit au Cameroun, suivie par le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire occupe la 3ème place. Le Mali, le Bénin, la Région du Tchologo( deuxième équipe de la Côte d’Ivoire) et la Guinée, se suivent de la 4ème à la 7ème place.

Jean Narcisse KOUDOU y��vLr

Facebook Comments