SNC 2018 : Le Premier ministre confie la manifestation aux chefs coutumiers

Avant de se rendre au stade Sangoulé Lamizana pour l’ouverture de la fête de la culture, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a effectué, dans la matinée du 24 mars 2018, une visite de courtoisie chez le chef de canton des Bobo-mandarê et le chef de Dagasso. Il est allé solliciter leurs bénédictions et leurs prières, pour un déroulement apaisé des activités de la biennale culturelle.

la forte délégation qui a rencontré la chefferie traditionnelle des bobo Mandarin

Sa Majesté Sidiki Sanou, chef de canton des Bobo-mandarê a été la première personne ressource chez qui, le chef du gouvernement s’est rendu. A la tête d’une forte délégation composée du ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, de sa collègue du Développement numérique et des Postes, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, du Secrétaire général du gouvernement, Stéphane Sanou et des autorités locales, Paul Kaba Thiéba a été accueilli par sa majesté, entouré de ses proches collaborateurs. Après les civilités d’accueil, le motif de la visite est tout de suite porté à la connaissance du chef et de sa suite.  La 19e édition de la SNC qui s’ouvrait le même jour (24 mars 2018), est le motif qui a conduit la délégation à Dioulasso-bâ, où réside le chef de canton. « Aujourd’hui va s’ouvrir à Bobo-Dioulasso, la 19e édition de la Semaine nationale de la culture. Il était de mon devoir, de venir saluer sa majesté et demander ses bénédictions et ses prières, afin que cette importante manifestation puisse se dérouler dans la paix et la quiétude », a confié le chef du gouvernement. Cette démarche du Premier Ministre est bien appréciée par Sa Majesté Sidiki Sanou qui n’a pas hésité à faire des bénédictions et des prières, pour que tout se passe bien. Et il n’a pas hésité à placer la fête « sous l’onction des mânes et des ancêtres de Bobo-Dioulasso». De Dioulasso-bâ, la délégation a mis le cap sur Dagasso, pour y rencontrer le chef coutumier. Accueillis au son d’un grand tambour et du récital d’un griot bien en verve, le chef du gouvernement et sa suite ont décliné la raison de leur visite. Là aussi, la SNC était au cœur des échanges. Les notables de Dagasso ont prié pour que les festivaliers vivent leur manifestation en toute quiétude.

Souro Dao

Facebook Comments