Restauration : Des artistes satisfaits

La région de l’Est est présente à la SNC Bobo-2018 avec une délégation  forte de 83 membres. Composées d’artistes et de lutteurs  des provinces de la Gnagna de la Kompienga et du Gourma, elle a pris  ses quartiers   à  l’école primaire centre « A » de Bobo-Dioulasso. Nous leur avons rendu visite afin de constater leurs conditions de restauration.

Chaque matin nous bénéficions d’un petit-déjeuner composé d’une tasse de café et du pain. Les midis et en soirées des plats variés, accompagnés de boisson sucrée, nous a confié Abdoulaye Barry, responsable de la troupe ‘’ Chœur populaire’’ de la Komienga. Selon Siaka Doro, directeur provincial de la Culture et du Tourisme de la Kompienga, chef de délégation, la qualité et la quantité y sont. Mais révèle-t-il,  l’absence de mets africains dans leur menu constitue une  fausse note. Pour la troupe ‘’Tamayé’’, de l’infatigable empereur Bissongo, la restauration  est acceptable même s’il estime que les repas sont servis un peu tard dans la journée vers 13h. Il affirme que pour cette édition, la restauration est meilleure par rapport aux éditions précédentes mais estime que le to (purée de maïs ou de mil)  se fait rare dans ce menu. Si les premiers groupes sont sensiblement satisfaits, l’équipe de la cantatrice de la Gnagna Marie Gayerie, relève quelques insuffisances qui sont entre autres les morceaux de viandes distribués et qui sont en deçà de   leur nombre.  Pour ces insuffisances nous avons approché la commission restauration  de ce  site pour en savoir d’avantage. Et à ce titre madame Agathe Bourgou, dit prendre en compte les critiques, et  que son équipe fera des efforts pour satisfaire les festivaliers.

Albert Sankara

Facebook Comments