Burkina Faso/musique : « sons et images du Burkina», l’anthologie de la musique burkinabè de retour !

Réunir sur un même support dix vidéos et dix chansons d’artistes burkinabè en vogue, c’est le pari réalisé par MARE PRODUCTIONS pour la troisième fois. Après 2008 et 2012, la structure basée à Paris est de retour avec le troisième volume de « SONS ET IMAGES DU BURKINA ». En marge de la 19e édition de la SNC, la compilation a été présentée aux hommes de média à Bobo-Dioulasso ce lundi 26 mars 2018.

au centre Mamadou, promoteur de Burkina « Sons et Images »

Au total ce sont dix artistes tous genres et toutes tendances confondus qui se voient ouvrir les portes du marché international. Le compil regroupe en effet des artistes comme Dicko Fils, Nous Nabil, Prince Zoetaba, Madess, Alassane ZONGO, Jesy Kankelem mais aussi Miss Wedra, Miss Maya et Pamika la star. Un savant mélange de rythmes et de concepts réunis selon des critères bien précis.

Pour Mamadou MARE, le choix des œuvres se fait sur la base « de leurs qualités intrinsèques, du professionnalisme de leurs auteurs ainsi que du contenu des productions qui doit incarner la musique du terroir. » Figurer sur cette compilation offre plusieurs opportunités aux artistes notamment la possibilité  de signer « des contrats sérieux » selon les dires du patron de Mare Productions. Un point de vue partagé par Nous Nabil présent à la conférence de presse. Pour lui cette « anthologie de la musique burkinabè se présente comme une aubaine pour les artistes de percer le marché international ». Si« SONS ET IMAGES DU BURKINA » est né pour combler le vide en matière de support de la musique burkinabè en France, aujourd’hui avec le volume 3, les challenges sont désormais pluriels. Il s’agit de faire en sorte que la « musique burkinabè soit plus en vue et donner la chance aux artistes burkinabè d’exprimer leurs talents à l’international », foi de Mamadou Maré.

Yarmo

Facebook Comments