SNC 2018 : L’équipe dirigeante est installée

        Le comité national d’organisation (CNO) de la Semaine nationale de la culture (SNC) 2018 a été installé le 16 février 2018. Mais ses membres étaient déjà à l’œuvre avant cette date.

Les membres du Comité national d’Organisation  de la 19e édition de la SNC Bobo 2018 ont été installés le vendredi 16 février par Abdoul Karim Sango, ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme. La cérémonie d’installation du CNO a eu pour cadre la maison de la Culture Monseigneur Anselme Titiama SANOU de Bobo Dioulasso.  L’équipage est composé de 19 commissions et animé par 160 membres statutaires et 200 membres associés. Le président du CNO pour cette édition est Jean-Paul Koudougou, secrétaire général du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme.

Abdoul Karim Sango a invité les différentes commissions à « mouiller le maillot », car il ne reste plus assez de temps. « J’encourage les membres du CNO nouvellement installés à se mettre au travail car le temps est compté », a-t-il insisté. Il les a exhortés à un engagement total, afin que ce rendez-vous « majeur » de l’agenda culturel du Burkina Faso soit un succès. Pour le ministre Sango, la place de la SNC dans l’échiquier culturel national n’est plus à démontrer, en ce sens qu’elle embrasse tous les arts et tous les sports traditionnels. « Elle permet d’offrir à l’ensemble des communautés vivant dans notre pays, ce cadre unique d’expression culturelle et artistique qui leur manquait pour magnifier leur crue, leur identité propre », a-t-il renchéri.

Le directeur général de la SNC, Golo Barro, pour sa part, a fait savoir que les commissions étaient déjà à pied d’œuvre, même si elles n’étaient pas installées officiellement. Après cette installation, Golo Barro, a proclamé le résultat du concours de création de logotype de la SNC 2018. L’œuvre retenue est celle de Lebon Aubin Nanema.

La 19e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) se déroulera, du 24 au 31 mars 2018, à Bobo-Dioulasso sous le thème : « Sauvegarde des valeurs culturelles : enjeux et défis ».

Esthy Barro

 

Facebook Comments