SIAO 2016, le mot du parrain de l’édition

La 14e édition du Salon international de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO) est placée sous le parrainage Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso. Il s’adresse aux artisanes et aux jeunes artisans. Lisez plutôt . 

salif-diallo-parrain  L’Artisanat occupe une place importante dans l’économie du Burkina Faso tout comme dans bien d’autres pays africains. C’est un secteur qui fiat vivre des millions de femmes et de jeunes principalement. Un secteur porteur qui mérite davantage une meilleure organisation et un accompagnement conséquent de la part des dirigeants et des partenaires.

Le SIAO, Salon international de l’Artisanat de Ouagadougou, nous en offre l’opportunité.

La 14e édition du SIAO, la première de l’ère post-insurrectionnelle, met en exergue à travers le thème, l’entreprenariat féminin et la protection sociale. C’est une tribune offerte pour magnifier le talent et la dextérité d l’artisane. Elle nous permet également de mener la réflexion pour sortir l’artisanat de l’informel et le positionner comme un véritable vecteur de création d’emplois décents, durables et de revenus réguliers pour les femmes et les jeunes principalement. J’exhorte donc les personnalités, les hôtes de marque, les participants et les artisans à mener de fructueuses réflexions dans ce sens.

Le financement étant une donnée incontournable dans toute entreprise, j’invite les structures de financements à développer des produits innovants accessibles aux artisanes et aux artisans.

C’est le lieu d’exprimer la gratitude de l’Assemblée nationale aux organisateurs du Salon et à l’Administration du SIAO pour le choix porté sur ma personne comme parrain de cette édition du renouveau. Un renouveau qui exige qu’une place de choix soit donnée à l’artisanat dans toute ses dimensions. Dès lors, une meilleure structuration des métiers de l’artisanat, la réduction d la précarité dans les unités de production artisanale, l’innovation  des techniques de production et de gestion des artisans, sont attendues. Tout cela n’est possible que si des textes normatifs sont élaborés dans le sens d mieux règlementer le secteur de l’artisanat dans notre pays.

C’est conscient de ces enjeux que le président du Faso, son Excellence Monsieur Rock Marc Christian KABORE a réaffirmé à travers son programme, toute sa détermination à « faire d l’artisanat un secteur porteur de croissance encouragé, par une production d’entreprises artisanales de référence, ayant des effets d’entrainement ».

Pour sa part, le parlement marque sa disponibilité et son engagement à accompagner l’exécutif dans la mise en œuvre de toutes les réformes nécessaires visant à faire de l’artisanat, un secteur économiquement émergent pour nos pays africains en général et particulièrement le Burkina Faso, pays leader dans la promotion de l’artisanat africain.

Je souhaite, au nom de la Représentation nationale et au mien propre, plein succès à la 14e édition de la biennale d l’artisanat africain et un fructueux salon à toutes et à tous.

                                                                    Dr Slifou DIALLO

                                                                   Président de l’Assemblée nationale

                                                                   du Burkina Faso

 

 

Facebook Comments