Un Mogho Naba intronisé n’habitait pas le même palais que son prédécesseur.

L’actuel Moog-Naaba Baoogo a été intronisé en 1982. Lui occupe un palais qui a vu passer, selon une décision de l’administration coloniale, les moog nanamse (pluriel de Moog-Naaba) suivants : Kugri (1957-1982). Saaga II (1942-1957) ; Koom II (1905-1942) ; Sigri (1897-1905) ;

Avant l’intrusion coloniale française, les moog nanamse n’habitaient jamais le même palais comme le recommandaient les coutumes d’après Yamba Tiendrébéogo : »le palais du Moro-Maba était abandonné après sa mort. Les murs, construits en pisée, s’écroulaient peu à peu et l’ancienne résidence n’était pas bientôt plus qu’un amas de terre dans lequel l’emplacement de la tombe restait cependant délimité avec soins par de grosses pierres. »

Naaba Yandfo, premier Moog-naaba à s’installer à Wogdogo avait construit son palais dans la zone dans actuels centre de formation de la SONABEL et de l’Ecole Nationale de la Police (secteur 9). D’après les traditions, son règne fut énigmatique (70 ans) tout comme sa mort et sa tombe. Las de régner et épuisé par l’âge, il serait un beau jour, de lui-même enfoncé sous terre et « à l’endroit où s’était opéré le miracle, ses sujets ne trouvèrent que les maillons d’une chaîne dont le reste se perdait interminablement dans les entrailles du sol. On raconte que des curieux passèrent des jours et des nuits sans jamais en voir le bout »

Après le Moog-naaba Yandfo, il faut attendre Moog-Naaba Warga (1737-1744) pour voir un autre Moog-Naaba résider à Wogdogo. Son palais était situé dans les environs du stade du 04 août, c’est-à dire non loin de celui de son prédécesseur d’environ un siècle.

Quant Wogdogo devint la capitale permanente sous le règne de Moog-Naaba Zombre (1744-1784), celui-ci avait son palais dans l’actuel camp des fonctionnaires (secteur 4). Ses successeurs, Moog-Naaba Koom I (1784-1791) et le Moog -Naaba Saaga I (1791-1796) avaient bâti leur palais sur l’emplacement actuel de la Maison des jeunes et de la culture de Ouagadougou (MJCO) (secteur 1). La patrie est du camp militaire Guillaume Ouédraogo et les bureaux de l’Office Nationale de l’Eau et l’Assainissement (ONEA) ont été construits sur l’ancien emplacement du palais du Moogo-Naaba Ruulgu (1796-1825). Son fils, Moog-Naaba Sawadgo s’était installé sur la zone située côté sud de l’Ecole Nationale de la Police (secteur 9).

C’est dans la patrie ouest du camp Guillaume Ouédraogo (secteur 3) que se trouvait la résidence du Moog-Naaba Kutu (1854-1889).

Source : Histoire de Ouagadougou des origines à nos jours.

Facebook Comments